Dernière mise à jour :2008-09-20

vie quotidienne et loisirs

Tokyo
Tour de Tokyo, Mairie de Tokyo et Parc d'Ueno

Tokyo est la capitale et la principale ville du Japon depuis 1868. La population totale de la métropole (2006) est environ de 30 millions d'habitants, pour 8,4 millions dans les 23 arrondissements.

Quartiers

Au sens strict, Tokyo est une préfecture, comprenant 23 arrondissements (nom commençant par ku) et quelques dizaines de villes (nom commençant par shi). Pour le visiteur cependant, Tokyo sera réduite aux arrondissements centraux, et grossièrement délimitée par la ligne de train circulaire Yamanote.

La mégalopole de Tokyo quant à elle inclut les villes voisines de Kawasaki et Yokohama (deuxième ville du Japon par sa population).

Le « centre » de Tokyo est occupé par le vaste Palais Imperial, dont seule une petite partie se visite. Il n'y a donc pas à proprement parler de centre-ville, ce rôle étant principalement partagé par les stations importantes de la ligne Yamanote, dont:

  • Shinjuku avec Kabukicho, un des quartiers « chauds »
  • Akihabara Le royaume de l'électronique et des ordinateurs
  • Harajuku quartier « jeune », grand parc et temple
  • Shibuya autre quartier jeune beaucoup de bars
  • Ueno Musées, parc, zoo, marché

D'autres quartiers sont également intéressants pour le visiteur:

  • Ginza le quartier chic
  • Roppongi boîtes de nuits
  • Asakusa Temple
  • Tsukiji le marché aux poissons

Communiquer (la langue)

Il est très facile pour un anglophone de circuler à Tokyo, sans parler japonais. Pour ce qui est des francophones, à part dans de très rares endroits comme les offices de tourisme, il faut savoir que peu de Japonais parlent français. Les indications dans les stations de métro et de train ont aussi les noms de station en romaji (caractères Latins). Il y a également beaucoup de zones de Tokyo (telles que Roppongi) avec des établissements qui sont spécifiquement tournés vers les gaijin (étrangers). Une fois que vous avez décidé d'oser aller au delà de la scène des gaijin, alors, la barrière linguistique peut devenir un problème, ainsi il peut être utile de savoir quelques mots pour passer commande dans les restaurants, faire des emplettes dans les magasins, et demander son chemin. Les japonais sont généralement très heureux de vous montrer le chemin et n'hésitent pas à vous accompagner si vous n'arrivez pas à comprendre ce qu'ils vous disent. Il faut cependant savoir que le niveau d'anglais des japonais est assez bas aussi certains n'oseront pas répondre à vos interpellations. Ne vous en offusquez surtout pas!

Arriver à Tokyo

Envoyez vos bagages en ville avant que vous y alliez. Tokyo est une ville « serrée ». Porter une valise énorme ou même modérée dans le métro ou à travers des escaliers peut être un cauchemar. Alors, que pouvez-vous faire? Employez les services de livraison qui sont omniprésents (takkyuubin en Japonais) qui fournissent un service rapide sûr, n'importe où et bon marché.

Comment cela fonctionne? À n'importe quel aéroport ou station principale, recherchez un signe qui indique la "Baggage Delivery" ou quelque chose de semblable. Le plus commun est une compagnie appelée Kuroneko, avec son symbole conspicu noir-sur-jaune d'une chatte qui porte son enfant (kuro - noir ; neko - chat). écrivez l'adresse de votre hôtel, payez les honoraires basés sur la taille et la distance. Retrouvez votre sac le jour suivant à votre hôtel.

Ceci fonctionne de la même manière pour le départ. La plupart des hôtels et même des "convenience store" peuvent s'occuper de ça à votre place. Le service est extrêmement sûr. Vous pouvez envoyer une variété de sacs et même une bicyclette à l'aéroport en avance. Ils n'arrivent jamais en retard et toujours en bon état. Ensuite il vous suffit de récupérer vos bagages à l'entrée de l'aéroport. Cela simplifie grandement les transports entre l'aéroport et la ville.

En avion

Beaucoup de compagnies aériennes desservent Tokyo. Les vols directs depuis la France sont assurés quotidiennement par Air France, Japan Airlines (JAL) et autres. Compter 12 heures pour un vol direct, et au moins 14 heures pour un vol avec correspondance, depuis Paris.

De l'aéroport de Narita à Tokyo

Le train Narita Express (NEX) relie directement l'aéroport à la gare centrale de Tokyo en une heure. Certains trains continuent vers Shinagawa, Shibuya, Shinjuku ou encore Ikebukuro. Il est nécessaire de réserver sa place, au comptoir juste après les douanes ou bien dans la station de train au sous-sol. Le NEX est accessible gratuitement pour les détenteurs d'un Japan Rail Pass, mais la réservation reste nécessaire.

Les voyageurs au budget plus serré peuvent prendre l'un des trains - à peine moins rapides - de la compagnie Keisei.

Dernière solution, enfin, très pratique si vous vous arrêtez dans un hôtel connu de la capitale: les bus Airport Limousine. Ils vous déposent directement à votre hôtel.

Note importante : Ne prenez pas le taxi : le montant de la course pourrait s'avérer 10 fois plus cher que les suggestions de transport énumérées ci-dessus.

En train

La gare principale de Tokyo est appelée Tokyo ou Tokyo Station. Des trains à grande vitesse (Shinkansen) relient Tokyo aux autres grandes villes du Japon. A titre d'exemple, Kyoto se trouve à 2h40 de Tokyo. La gare est grande, et on peut s'y perdre les premières fois.

En autobus

Il existe un certain nombre de services de bus de nuit partant de la région du Kansai (Ôsaka, Kôbe, Kyoto) le soir et arrivant à Tokyo le matin. Il peut être intéressant de prendre ce genre de moyen de transport, ce qui permettra d'économiser une nuit à l'hotel (ce qui est très cher).

Circuler

Métro et Train

Le réseau de transport de Tokyo est constitué par 2 compagnies de métro :

La compagnie ferroviaire JR East, exploitant notamment la ligne circulaire Yamanote autour du centre-ville et la ligne Chuo traversant la ville d'est en ouest.

Plusieurs autres compagnies ferroviaires privées (Tokyu, Keio, Tobu, Sobu...), déservant la banlieue.

Dans tous les cas, le prix du trajet dépend de la destination, et est indiqué sur des plans situés au-dessus des distributeurs de tickets. Pour simplifier les déplacements, il est possible de se procurer des cartes prépayées unique pour les 2 compagnies de métro et les ferroviaires de banlieue.

La ligne de train JR Yamanote fait le tour du centre de Tokyo et dessert les principaux quartiers suivants: Tokyo, Shinagawa, Shibuya, Harajuku, Shinjuku, Ikebukuro, Ueno. (Cette ligne est accessible gratuitement aux possesseurs d'un Japan Rail Pass).

Attention quand même aux heures de pointe, l'affluence est grande. Des pousseurs sont parfois sur les quais pour tasser les voyageurs dans les wagons. Dans les rames, les sièges sont généralement des banquettes le long des murs. A bord, les systèmes d'information ne manquent pas : annonce vocale des stations et des correspondances en anglais et en japonais, panneau à diodes affichant au moins le nom de la prochaine station, et éventuellement plans de ligne montrant la progression du train... Les stations sont généralement numérotées.

Bus

Le réseau de bus est important, mais difficile d'accès pour un touriste. La fréquence des bus est très faible sur certaines lignes, les plans de bus sont souvent uniquement en japonais. Déconseillé donc.

Taxi

Le taxi devrait être réservé aux courtes distances ou lorsqu'aucun autre moyen de transport n'est disponible. En effet, le prix de la course grimpe très rapidement. Et attention, la nuit, c'est encore plus cher!

A l'exception des sites connus (grands hôtels, sites touristiques), les chauffeurs de taxis s'attendent à ce que le client leur indique l'itinéraire.

Voiture

Cette variante est à banir à tout prix car la circulation y est intense et les panneaux ne sont pas toujours transcrits en alphabet latin. Donc, inutile d'y songer.

Si vous y tenez vraiement, sachez qu'il est recommandé de disposer d'une traduction officielle de son permis de conduire national même si le permis international est reconnu.

À voir

La tour de Tokyo

Si vous recherchez un bon point de vue, la tour de Tokyo est l'endroit le plus connu. Ses 333 m de haut lui permettent de dépasser la tour Eiffel dont elle est inspirée. Elle contient deux terasses accessible par ascensseur (payantes). L'une à 150 m et l'autre à 250 m.

La mairie de Tokyo

Sans doute le plus impressionnant building de Tokyo. Réalisé par Tange Kenzo, il est composé de 2 gratte-ciels auquels est rattaché une place en forme de demi-cercle.

Le parc d'Ueno

Cet endroit très apprécié a été l'inspiration de plusieurs estampes japonaises. On y retrouve plusieurs musées : Natural science, Tokyo National Museum, National museum of western art.. Il renferme aussi quelques temples, en particulier une énorme pagode de 4 étages datant du XVIII siècle, vestige du temple Kenei-ji qui se situe au centre du zoo.

Musée national de Tokyo

Situé au nord-est du parc d'Ueno. Celui-ci est formé de plusieurs bâtiments. C'est au Honkan, le bâtiment principal que l'on peut se procurer les tickets d'entré. Le musée compte approximativement 100000 éléments ce qui consiste en la plus grande exposition d'art japonais au monde. Lorsqu'on y monte, si la température est clémente, on peut apercevoir le mont Fuji.

Le Senso-ji ou Asakusa Kannon

C'est probablement le temple le plus spectaculaire de la ville de Tokyo. Il fût créé suite à la découverte d'une statuette en or représentant Kannon, bosatsu de la miséricorde. Le bâtiment principal abrite encore l'effigie originale de Kannon devant laquelle des gens viennent allumer des cièrges.

Marché de poisson de Tsukiji

C'est le marché central de vente en gros de Tokyo. Une expérience à voir chaque matin entre 8h et 10h à l'exception du dimanche. Sous un gros hangar, des centaines de personnes, restaurateurs et autres marchands achètent les divers produits de la mer.

Autres

  • Les quartiers jeunes de Shibuya et Harajuku
  • Les Champs-Elysees de Tokyo, Omotesando
  • Le quartier de l'électronique, Akihabara
  • Le quartier des grands magasins Ginza
  • Des quartiers périphériques, comme Daikanyama, Shimokitazawa.
Climat

Tokyo bénéficie d'hivers relativement doux, avec peu ou pas de neige (moyenne minimale de 5 à 6°C en janvier et février). En revanche, les étés sont chauds (moyenne de 26°C mais régulièrement plus de 30°C) et surtout très humides. C'est principalement en raison de ces fortes chaleurs qu'une multitude de distributeurs de boissons (Jidohanbaiki) sont disséminée un peu partout dans la ville.

La baie de Tokyo subit également une saison des pluies (tsuyu) de début juin à mi-juillet et peut subir des tempêtes tropicales ou des cyclones : par exemple le 10 octobre 2004, le typhon Ma-on a fait une dizaine de morts. On a mesuré des vents de 140 km/h et des précipitations importantes (70 mm en une heure). Ce cyclone était le vingt-deuxième de l’aire Asie-Pacifique et le neuvième à frapper directement le Japon depuis juin 2004. La semaine précédente, le typhon Meari, avait fait 22 morts et six disparus.

Manger

Tokyo a un nombre inimaginable de restaurants. Les menus sont souvent signalés en dehors, ainsi vous pouvez vérifier les prix. Quelques magasins ont même des plats en plastique dans leur vitrine ce qui permet de choisir en montrant du doigt, pratique si vous n'arrivez pas à vous faire comprendre, n'hésitez pas à traîner le serveur dehors pour lui indiquer ce que vous voulez manger.

Ayez toujours un minimum d'argent comptant car beaucoup de restaurants n'accepteront pas les carte de crédit.

Sortir

Les lieux de sortie populaires sont:Roppongi, Shibuya, les zones chaudes de Kabukicho et Shimokitazawa. Vous trouverez de bons petits bars et restaurants partout. Vous constaterez également que vous n'êtes jamais loin d'un distributeur automatique de bière à Tokyo. On boit souvent dans les restaurants. Le type de bar et de gril le moins cher s'appelle l'izakaya en Japonais. Vous pouvez obtenir toutes sortes de nourriture et de boissons. Les izakaya en chaîne meilleur marché ont habituellement des menus d'image ainsi la commande est simple. Quelques chaînes populaires d'izakaya incluent Tsubohachi et Shirakiya. Si vous voulez un bar de modèle occidental qui sert des boissons, mais n'est pas un restaurant, essayez n'importe lequel des hôtels réputés, ceci vous coûtera cependant assez cher.

Tokyo regorge de boîtes de nuit, aux ambiances diverses et variées. L'admission ne pose généralement aucune difficulté, il suffit juste de s'acquitter d'un droit d'entrée. La plupart de ces clubs sont ouverts entre 23 heures et 5 heures du matin.

Sécurité

Tokyo est l'une des villes les plus sûres que vous pouvez visiter. La criminalité est rare, et la nuit relativement sûre. Vous pouvez vraiment demander à la police si vous avez besoin d'aide. Vous vous trouverez rarement loin de l'une des sous-stations locales de police appelé Koban en japonais. Celles-ci sont généralement tenues par un ou deux officiers de police. N'hésitez pas à y aller si vous êtes perdus, ils ont de grandes cartes locales. Les officiers de police parleront un anglais de base si vous êtes chanceux car la plupart ne parlent pas un mot d'Anglais. En revanche ils sont souvent très serviables et gentils. D'autre part, si vous avez une assurance de voyage, signalez tous les vols ou articles perdus au koban. Ils peuvent avoir des formulaires aussi bien en anglais qu'en japonais.

Aucun commentaire pour l'instant.