Dernière mise à jour :2008-07-24

vie quotidienne et loisirs

Rio de Janeiro

Rio de Janeiro est une des grandes villes du Brésil et sans doute la plus belle. Elle est mondialement connue pour ces plages et son fameux carnaval annuel. Elle est aussi la capitale de l'état de Rio de Janeiro et l'ancienne capitale du Brésil.

Arriver

Distance de Rio de Janeiro depuis les autres grandes villes brésiliennes :

  • São Paulo - 430 km
  • Belo Horizonte - 450 km
  • Brasília - 1200 km
  • Porto Alegre - 1550 km
  • Salvador - 1700 km

Par avion

Aéroport international Galeão

La majorité des vols internationaux arrivent à l'aéroport international Galeão. Cet aéroport est situé à environ 20 km du centre de Rio de Janeiro.

Il faut 11 heures de vol depuis Paris.

Pour rejoindre la ville, vous avez le choix entre le taxi, le bus ou la location de voiture.

Ne soyez pas choquer par les hôtesses des entreprises de taxi qui vous "crient" dessus pour attirer votre attention ou par les chauffeurs de taxi qui vous prennent vos bagages. Surtout ne pas lâcher ses bagages. De plus, sachez qu'il faut bien se mettre d'accord sur le prix avant la course, le compteur faisant office en général de décoration.

le plus économique est le bus "Real", climatisé et bien moins cher. L'arrêt de bus se trouve à droite en sortant de l'aéroport (50 m).

Aéroport Santos Dumont

Celui-ci est situé directement dans le centre de Rio. Cet aéroport dessert les vols intérieurs en particulier en provenance de São Paulo.

Par train

Par voiture

Par bus

De São Paulo (gare routière de Tiété): De nombreuses compagnies font le trajet (6 heures environ). Bus environ toutes les heures, jusqu'à 1 h 30 min du matin. Le prix varie en fonction de confort du bus.

À voir

Les plages de Rio de Janeiro

Les plages de Rio de Janeiro sont sans aucun doute la principale raison pour laquelle cette destination est choisie par les touristes. Copacabana et Ipanema sont les plus connus, mais il en existe bien d'autres, par exemple, Leblon, Recreio dos Bandeirantes ou Grumari. Attention cependant, car plusieurs sont malheureusement interdites à la baignade. Certaines autres sont polluées incluant la célèbre Copacabana.

Copacabana

Elle reste le symbole absolu des plages de Rio de Janeiro bien que cette plage est, avec le temps sa popularité ait diminuée en particulier dû au fait que la présence de grands hôtels encourage la criminalité. La plage est d'une longueur de 4 km et décrit une courbe parfaite. À son extrémité se trouve le fameux Pao de Açucar. Durant les chaudes journées d'été, des centaines de personnes, touristes et Cariocas (habitants) vont fouler ses sables merveilleux. Bien sûr, les vendeurs de boissons, crème solaire et autres produits se mêlent à l'immensité de la foule des baigneurs. Des centaines d'autres personnes se contentent de faire une promenade ou de prendre une bière à la terasse d'un café sur l'Avenida Atlantica, la rue bordant la plage.

Ipanema

La plage d'Ipanema se situe dans le quartier résidentiel le plus sélect de la ville ou se côtois grande bourgeoisie et nouveaux riches. Aujourd'hui, Ipanema est le centre de la mode et de la sophistication. Les boutiques les plus branchées de Rio de Janeiro bordent les rues d'Ipanema et de Leblon. La plage d'Ipanema , moins étendue que celle de Copacabana, est le lieu de rendez-vous de la jeunesse dorée de Rio. Moins animée et moins bruyante que Copacabana, Ipanema est sans doute la plus romantique des 25 plages que compte Rio.

Le Pain de Sucre (Pão de Açucar)

Monolite aux formes singulières qui surplombe de 270 m l'entrée de la Baia de Guanabara. Pour vous rendre au sommet, vous pouvez prendre le téléphérique avec ses nacelles en forme de grosses bulles qui offrent une vision à 360°. Le téléphérique s'arrête d'abord au Morro da Urca (colline appuyée à la montagne) puis il grimpe au sommet. À l'ouest, on peut découvrir des panoramas de toute beauté, où s'étendent les plages de Leme, Copacabana, Ipanema et Leblon. À vos pieds, vous apercevrez les quartiers de Botafogo et de Flamengo avec le Corcovado surmonté du Christ Rédempteur. Quelle que soit l'heure, la vue depuis le Pain de Sucre est splendide.

Origine du nom Pão de Açucar

Au départ, les Indiens nommaient le monolithe pau-na-acuqua ce qui veut dire : " Sommet isolé pointu ". Les Portugais comprirent " Pão de Açucar ", et sa forme leur rappelait celle de moules d'argile utilisés pour faire des pains de sucre. Le nom portugais est resté.

Le Corcovado et son Cristo Redentor

Dominant le Tout-Rio, la statue du Cristo Redentor étend ses bras au sommet du Corcovado, le mont "bossu".

La statue mesure 30 m de haut et pèse 1200 tonnes. On peut la voir de tout Rio de Janeiro. L'idée fût lancée par un concours organisé par l'église en 1921 qui avait pour but de construire un monument religieux pour le centenaire de l'Indépendance du Brésil (1822). L'œuvre, date de 1931 et fût inaugurée en présence du président Getulio Vargas. Elle est due à la collaboration du sculpteur français Paul Landowski et de l'architecte brésilien Heitor da Silva Costa, qui se convertit au Catholicisme.

Pour y accéder, vous pouvez prendre le taxi ou louer un véhicule, mais préférez si possible la promenade en chemin de fer du Corcovado. Il y a des départs toutes les 30 minutes.

Comme sur le Pain de Sucre, la vue sur Rio est splendide.

Jardin botanique de Rio (Jardim Botanico)

Il est à la fois un parc et un laboratoire scientifique. Chacun des 141 hectares du Jardin botanique héberge des spécimens de la flore brésilienne et mondiale. Les Palmiers impériaux, principale attraction du jardin, ont été semés sous les ordres du prince régent Joâo VI au début des années 1800. Des arbres séculaires se mélangent à des orchidées, des broméliacées, des vitorias, des flamboyants et à une végétation tropicale exubérante avec plus de 200 000 plantes et 5 000 espèces d'arbres.

Parc National de Tijuca

Tijuca nous présente tout ce qui reste de la forêt qui entourait Rio de Janeiro. C'est en quelque sorte, la plus grande forêt urbaine du monde, avec une superficie d’environ 3200 hectares, regroupe des centaines d’espèces de la faune et de la flore que l’on ne trouve que dans la "Mata Atlantica" et dont plusieurs sont en voie de disparition.

Le Carnaval de Rio

Le carnaval est sans aucun doute l'une des principales raisons qui amène les touristes à vouloir faire un séjour à Rio. Le carnaval est la fête la plus populaire au Brésil, et à Rio de Janeiro en particulier. Il a lieu tous les ans entre l'épiphanie et le carême, durant les 4 jours qui précèdent le mercredi des Cendres.

Maracanã

Le stade Maracanã de Rio de Janeiro est le temple du football brésilien. Ce stade nommé ainsi d'après le quartier de Rio où il s'élève est carrément gigantesque. C'est l'un des plus grand au monde. Il peut contenir jusqu'à 120.000 personnes. Assisté à l'un des match est une expérience inoubliable. Vous pourrez vite constater que le football est réellement la deuxième religion du Brésil.

La baie de Guanabara

La baie de Guanabara reste un véritable plaisir à voir avec ses deux forts des 17 et 19 ème siècles qui en gardent ses abords. Il est facile de traverser la baie de Guanabara pour se rendre à Niterói ou dans les îles. De là, vous aurez l'une des meilleures vue sur Rio de Janeiro.

Les musées de Rio de Janeiro

La ville dispose de plusieurs musées dont le musée d'histoire national qui se trouve au sud de la baie de Guanabara, un musée d'art moderne qui se trouve sur la Marina de Gloria ou encore, un musée d'art national situé un peu plus au nord du musée d'art moderne qui propose les oeuvres des grands artistes du Brésil.

Les Favelas

Si chaque ville du Brésil a ses propres favelas, celles-ci sont bien souvent "caché" en retrait des cartiers plus riches de la ville. À Rio de Janeiro cependant, la favela Rocinha, cette miniville dans la ville, cette fourmilière située au flanc d'une colline abrupte est bien visible et exerce un contraste véritable avec les riches hôtels et restaurants qu'elle surplombe. Elle est formée de centaines de cabanes construites de débris récupérés de dépôts d'ordures. Plus de 300 000 personnes y habiteraient.

Rio de Janeiro dispose d'autres favelas. Leur population totale dépasserait les 3 millions de personnes.

Notez qu'il est totalement déconseillé de s'aventurer dans les favelas sans guide. Bien que la majorité des gens qui y vivent sont de bonnes personnes, familles et travailleurs, les favelas de Rio sont infestées de trafiquants de drogue. Des fusillades y éclatent régulièrement entre bandits et forces de l'ordre et il est arrivé à plusieurs reprises que des balles perdues tuent des innocents.

Manger

le Brésil est un pays ou l'on mange beaucoup et ou l'on grignote beaucoup. Ne passez pas à coté des incontournable Sucos, jus de fruit frais. Il faut egalement gouter la specialité snacking : la coxinha, sorte de beignet frit au légumes ou au poulet. En ce qui concerne les restaurants, bien souvent vous trouverez des restaurants buffets libre fameux ou l'on paye au kilo. un bon compromis pour les petits budgets.

Auteur : vinz102

Date de mise en ligne : 2007-04-12

Rio de Janeiro

Si vous avez la possibilité d'aller voir le carnaval de rio, n'hésitez pas. C'est un événement à ne pas manquer.

2008-03-12 00:00:00