Dernière mise à jour :2008-10-14

informatique

XHTML signifie (eXtensible HyperText Markup Language). Il s’agit du langage de balise créé par le W3C à la suite de HTML 4.01. Ce langage est donc le successeur du HTML et a pour but de le remplacer. Il faut préciser que le XHTML est identique au HTML bien qu’il soit plus strict et plus épuré que ce dernier.

En somme, XHTML est en fait la refonte du HTML en application XML.

XHTML est un standard du Web. Il est devenu une recommandation du W3C (organisme qui fait la gestion des standards du web) le 26 janvier 2000. Pour préciser, une recommandation du W3C signifie que la spécification est stable, qu’elle a été révisé par les membres du W3C et qu’elle est passée au rand de standard du Web.

Pourquoi le XHTML ?

XML est un langage de balises beaucoup plus strict que HTML puisque tout document XML doit être bien formé. XML a été créé pour structurer des données tandis que HTML le fût pour présenter des données.

De nos jours, le marché des technologies d’accès au web s’est énormément diversifié. Des navigateur fonctionnent sur des ordinateurs de bureau, d’autres sur des téléphone cellulaire, des «Pocket PC» et ce, sur différents systèmes d’exploitation.

La plupart de ces ressources non pas nécessairement la puissance d’un navigateur comme Internet Explorer pour interpréter correctement du code HTML mal formé ou non conforme au norme existantes.

Il faut noter aussi que bien que le XHTML soit une nouvelle technologie, elle est la suite de HTML et surtout, elle garde une entière compatibilité avec les anciens navigateurs.

En optant pour le XHTML, on s’assure d’offrir les pages d’un site web à une grande diversité d’utilisateurs.

Différences entre HTML et XHTML

Les éléments doivent être proprement imbriqué

En HTML, les éléments peuvent être imbriqué incorrectement comme dans l’exemple suivant :

<i><b>A525G</i></b>

En XHTML, le code ci-dessus ne serait pas valide. Il faudrait l’écrire de la façon suivante :

<i><b>A525G</b></i>

Les documents XHTML doivent être bien formé

Tous les éléments doivent être imbriqué dans l’élément racine nommé «html». Certains attributs et éléments doivent obligatoirement être présent pour certain éléments.

Tous les éléments XHTML doivent être fermé

Tout éléments acceptant des sous éléments, c’est-à-dire, des éléments comprenant une balise d’ouverture ainsi qu’une balise de fermeture doivent toujours être formé de ces deux balises.

Si l’élément ne contient pas de balise de fermeture, il doit tout de même contenir le caractère de fermeture dans la balise.

Si en HTML vous pouvez écrire :

<br>

En XHTML vous devrez écrire :

<br />

Note : Remarquez que dans l’exemple, le caractère « / » n’est pas directement collé sur la dernière lettre de br. Pour garder une compatibilité avec les anciens navigateur il faut en effet ajouter un espace entre le nom de l’élément et le caractère de fermeture de la balise.

Le noms d’éléments et d’attributs doivent être en lettres minuscules

En effet, les éléments et noms d’attributs doivent être écrit en minuscule puisque contrairement au HTML, XML est sensible à la casse (case sensitive).

Si vous écrivez le code suivant en HTML :

<P>
</P>

pour le rendre valide en XHTML vous devrez écrire :

<p>
</p>

Tout document XHTML doit contenir certain éléments et d’attributs obligatoires

L’élément doctype doit toujours être présent ainsi que l’élément racine html. Celui-ci doit toujours contenir l’attribut xmlns (xml namespace) identifient l’espace de nommage par défaut soit : XHTML. Finalement, la balise html doit toujours contenir les balises head et body et la balise head doit contenir l’élément title.

Voici un exemple de document XHTML minimal :

Listing 1.0 Exemple de document XHTML minimal
<!DOCTYPE>
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
<head>
<title>Titre du document</title>
</head><body>
Le corps du document se retrouve ici
</body>
</html>

Autres particularités du XHTML

  • Les valeurs des attributs doivent toujours être placé entre guillemets.
  • Les attributs doivent toujours comprendre une valeur.
  • L’attribut id remplace maintenant l’attribut name.

Les trois types de dtd (document type definition) du XHTML

Le XHTML est définit à l’aide de DTD. Une DTD est utilisé en XML pour la définition de type de document, c’est-à-dire qu’elle définie la structure et les règles qui doivent être appliquées pour qu’un document XHTML soit jugé bien formé.

Lorsque vous créé des documents XHTML, vous avez le choix d’utiliser l’une des trois DTD disponible dont voici la liste :

  • STRICT
  • TRANSITIONAL
  • FRAMESET

XHTML 1.0 Strict

Utilisez cette DTD lorsque vous visez l’obtention d’un code réellement parfait. Que vous voulez séparer la présentation de la structure en utilisant des feuilles de style.

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">

XHTML 1.0 TRANSITIONAL

Utiliser cette DTD lorsque vous prévoyer utiliser les avantages du HTML au niveau de la presentation ainsi que lorsque vous voulez tenir compte des vieux navigateurs qui ne savent pas interpreter les feuilles de style.

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd">

XHTML 1.0 Frameset

Utilisez celle-ci lorsque vous prévoyez utiliser les FRAMES dans votre site web.

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Frameset//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-frameset.dtd">

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2003-09-19

Aucun commentaire pour l'instant.