Dernière mise à jour :2009-02-11

vie quotidienne et loisirs

Le poker est un jeu de cartes se jouant à deux joueurs ou plus.

Le but est d'obtenir une combinaison de cartes qui surpasse celles des adversaires, si ceux-ci restent en jeu. Le bluff est fortement recommandé pour rendre le comportement imprévisible et pouvoir faire augmenter les mises des adversaires.

Parmi les combinaisons on peut citer :

  • la paire, deux cartes de même valeur,
  • la double paire, deux paires,
  • la tierce ou brelan, trois cartes de même valeur,
  • la suite ou quinte, cinq cartes de couleurs différentes et qui se suivent,
  • la couleur, cinq cartes de la même couleur,
  • la main pleine ou full, une tierce et une paire,
  • le carré, quatre cartes de même valeur,
  • la suite royale ou quinte flush, une suite de la même couleur,
  • le poker, un carré et le joker, qui est la plus puissante combinaison.

Les programmes de jeu

Le jeu de poker (tout du moins la plupart des variantes) est considéré d'une complexité hors d'atteinte des ordinateurs. Cependant, des méthodes sont développées pour obtenir une approximation de la stratégie parfaite (du point de vue de la théorie des jeux) dans une situation de face à face (deux joueurs). Par ailleurs, des algorithmes de plus en plus efficaces sont conçus pour des situations où plus de joueurs interviennent. La stratégie parfaite a plusieurs significations dans ce contexte. Pour la théorie des jeux et selon la méthode du minimax c'est celle qui l'emporte sur toute autre stratégie. Pour les programmes, le problème vient du fait que cette stratégie optimum varie en fonction de l'expertise de l'opposant et des faiblesses qu'il devient possible d'exploiter à ses dépends. Dans ce cas la stratégie optimum revient à modéliser exactement (ou fournir une bonne approximation) de ces faiblesses afin d'en tirer avantage. Certains de ces systèmes sont basés sur le Théorème de Bayes, Nash equilibrium, Simulation de Monte Carlo et les Réseaux de Neurones. L'unité de recherche la plus connue dans ce domaine est celle de l'Université d'Alberta qui ont développé Poki et PsOpt.

Poker de « draw » (fermé)

Le poker fermé est la variante qui est la plus hasardeuse.

Cinq cartes sont distribuées à chacun, et il y a un tour de paris. Ensuite, chaque personne peut changer de zéro à cinq cartes (selon les règles). Aux états-Unis, on peut changer de zéro à trois cartes, ou même quatre si on tient un as. Après cet échange, il y a une deuxième tour de paris.

Poker de « stud »

Le donneur donne 3 cartes à chaque joueur: 2 fermées (que seul le joueur peut voir) et 1 ouverte (qui est visible par les autres joueurs)

La plus populaire variante du poker de stud est une version où chaque participant a sept cartes.

Grand Prix

Rendu célèbre par Patrick Bruel, le cercle de jeux (roulette...) de l'ACF (Aviation Club de France) à Paris est devenu en juillet une étape obligée du WPT, sorte de Grand Prix des joueurs professionnels.

Risque

Les personnes qui s'adonnent à ces « jeux » d'hasard et d'argent (gambling) peuvent développer une forte dépendance à ceux-ci. On nomme cette psychopathologie (addiction) « jeu pathologique ».

Poker et cinéma

  • Le Poker de Rio Jim, (1915) ;
  • L'Homme au bras d'or d'Otto Preminger, (1956) ;
  • Le Kid de Cincinnati de Norman Jewison, (1965) ;
  • Meurtre d'un bookmaker chinois de John Cassavetes, (1976)
  • Poker de Catherine Corsini, (1988) ;
  • Les maîtres du jeu de Damian Nieman, (2004).

Aucun commentaire pour l'instant.