Dernière mise à jour :2008-10-15

informatique

Dans le monde de l'Internet, il existe plusieurs protocoles de transmission de données. Le plus populaire est le http (HyperText Transfer Protocol). C'est celui-ci qui permet et maintien l'existence de la technologie web la plus souvent confondu avec le mot Internet lui-même, soit, le world wide web ou en fançais, la Toile. La toile est extremement facile à visité via les quelques outils gratuits (Netscape, Microsoft Internet Explorer, Opera etc.) permettant de visionner les différentes pages web. Par contre, si à l'inverse de visiter, vous voulez créer et afficher du contenu sur la toile, avoir votre propre page web personnelle, c'est un peu plus compliqué, surtout pour un débutant n'ayant que peut de connaissances informatiques.

En effet, pour publier vos pages web, vous devrez connaitre au minimum, la base du langage HTML (HyperText Markup Language), comment vous servir d'un logiciel de transfert de fichier utilisant le protocole ftp (file tranfer protocol) et finalement, vous aurez besoin d'un serveur pour héberger votre page.

Il existe cependant, une autre façon, sensiblement plus simple d'obtenir sa page perso sans trop se compliquer la vie à apprendre le langage HTML. Ce sont les weblogs. Ceux-ci sont des pages personnelles mais toutes les pages personnelles ne sont pas des blogs (blogs est le diminutif de weblogs, vous l'aurez sans doute compris). Je dirais en fait, que les weblogs sont un sous ensemble de l'ensemble des pages web personnelles.

Le terme log dans weblog signifit journal en francais. On pourrait donc traduire qu'un weblog est un journal de bord web. Les français ont d'ailleur leur propre traduction du mot weblog. Ils nomme celà un joueb.

Si on tente de décrire ce qu'est un blog, la première chose qui nous vienne à l'esprit est certe, l'aspect personnel de celui-ci. En effet, un blog est avant tout quelque chose de personnel. Il est créé par un seul individu. Il est sans aucun doute plus intime qu'un site ou portail d'entreprise.

Un blog contient du texte. C'est une publication qui prend souvent la forme d'un journal intime. Les textes contenu dans un blog ne sont pas rédigé de façon normalisé tels que des articles de périodiques. Ils sont plus expressifs, parfois bizarre, ce qui les rends plus intéressant.

Un blog est relié à une communauté. Il n'est jamais solitaire mais en lien avec le monde. Les regroupements de blogs s'auto-référence, c'est à dire que sur chaque blog on trouve des liens vers plusieurs autres blogs. C'est un peu le même principe qu'une chaine de site web sauf que d'un site à l'autre, vous n'avez pas toujours les même liens. Il n'y a pas de suite logique. étant donné leur mode de publicité souvent peu efficace, les blogs concervent un caractère underground.

Le fonctionnement d'un weblog est simple. C'est une page web fréquemment mis à jour (un peu comme un journal intime) dans laquelle les textes les plus récents sont affichés dans le haut de la page et les plus anciens décalent doucement vers le bas.

On dit du rédacteur d'un weblog qu'il est un «bloggeur» ou encore un «webloggeur».

Bien que les weblogs existe depuis la naissance du web, leur nom ne leur a été donné qu'en 1997 par Jorn Barger, rédacteur de Robot Wisdom.

Coté statistique, on dit qu'on retrouve le plus grand nombre de bloggeurs aux étas-Unis (se qui ne fait pas changement du reste des choses que l'on trouve sur la toile) et que ce serait des gens dont l'âge se situt en moyenne entre 20 et 30 ans. Le nombre de weblogs se calcule encore en millié comparativement au site web qui se compte en millions.

Pour faire la conception d'un blog sans avoir ou presque de connaissance en informatique, il existe une série de logiciels/applications web plutôt récent. Le plus populaire d'entre eux se nomme Blogger (un outil web). Pour ceux qui connaissent bien le monde du web (réseaux et programmation), ces applications se servent de fichiers de bases (templates) dans lesquels, les utilisateurs qui en font la création n'ont qu'à indiquer à quel endroit ils désirent que l'information soit mise à jour. Les grands portails d'entreprise ou de gouvernements utilisent tous ces technologies ainsi, les éditeurs de contenu n'ont pas besoin de s'adresser à un informaticien professionnel pour mettre leur contenu en ligne. Pour en revenir plus précisément à l'application Blogger, Celle-ci a contribuée à faire considérablement augmenter le nombre de blog dans le monde entier. Par contre, le nombre n'est pas venu avec la qualité. En effet, il s'est construit une panoplie de blog dit «de seconde génération» qui se lient vers d'autres weblogs de qualité supérieure dans le seul but de recevoir un lien en retour.

Plusieurs personnes pensent maintenant que les blogs ne sont qu'une gigantesque cacophonie de pages désordonnées. D'autres disent que c'est le bon moyen d'afficher ses vieux bas troués sur l'une des cordes de la toile. Certains n'aiment de toute évidence pas ce désordre. D'autres, l'apprécient. Les opinions semblent partagées. D'autres disent aussi qu'ils ce ressemblent tous de plus en plus et qu'ainsi ils perdent de leurs sens individuel, de leur unicité.

En terminant, je dirais que les blogs sont et resteront un bon moyen, facile et sensiblement efficace de faire partager ses joies, ses peines, sa connaissance, ses frustrations, bref, de présenter un bout de sa vie au reste du monde.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2002-06-26

Aucun commentaire pour l'instant.