Dernière mise à jour :2008-08-29

informatique

Le World Wide Web, ou plus communément appelé le Web, est un système de distribution de contenu hypertexte qui fonctionne sur l’Internet.

Le contenu hypertexte peut être visualisé en utilisant un navigateur Web, par exemple, Microsoft Internet Explorer, Netscape ou encore Firefox dont la principale fonction est de télécharger des pages Web localisées sur des serveurs Web. Les différentes pages Web contiennent des liens hypertextes qui permettent à l’utilisateur de naviguer ou « surfer » d’un document à l’autre.

Les origines du Web

Le Web a été inventé par Tim Berners Lee et Robert Cailliau pour un projet au CERN (l'Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire, le plus grand centre de physique des particules du monde) en 1989. Tim Berners Lee a publié en novembre 1990 une proposition plus formelle de l’actuel WWW et créa la première page Web le 13 novembre de la même année. Il créa ensuite le premier navigateur Web et le premier serveur Web.

Le fait que le World Wide Web soit un système hypertexte non propriétaire est un élément qui a fortement contribué à son grand succès. En avril 1993, le CERN a annoncé que le Web serait gratuit pour tous.

Les standards du Web

À la base, le Web repose sur trois principaux standards :

HTTP (HypeText Transfer Protocol) :

HTTP est le protocole qui décrit comment le navigateur du client et le serveur Web doivent s’échanger l’information.

URL (Uniform Ressource Locator) :

Une URL est une adresse unique indiquant l’emplacement d’un document sur le Web.

HTML (HyperText Markup Language) :

HTML est un langage de balise (markup) qui permet de decrire comment l’information contenue dans une page Web sera présenté dans un navigateur.

Tous les standards du Web sont développés au W3C (World Wide Web Consortium).

Les premiers navigateurs

Au départ le navigateur du CERN pouvait afficher des images et du texte riche. Puisque le navigateur en question ne fonctionnait que sur des machines NeXT, le CERN a créé une version texte seulement pour le reste du monde. Ceci contribua à créer le mythe que le Web était «text only» jusqu’à la venue de Mosaic qui a d’ailleurs introduit la possibilité de combiner texte et image dans une même page Web. Vinrent ensuite Netscape et Microsoft Internet Explorer qui ont introduit plusieurs fonctions supplémentaires tels le contenu dynamique, les animations, la musique etc. Ces deux browsers se sont livré une «guerre» à la fin des années 90, chacune des entreprise désirant s'emparer de la plus grande part du marché des navigateurs Web. C'est finalement Microsoft qui a remporté la bataille. À l'heure actuel, la grande majorité des internautes se servent de Internet Explorer. Dernièrement, d'autres navigateurs ont fait leur apparition tel Mozilla Firefox (un projet Open Source) ou encore, Safari.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2005-01-11

Aucun commentaire pour l'instant.