Dernière mise à jour :2008-07-24

informatique

Internet est toujours en évolution et ses protocoles sont continuellement améliorés. Dans cet article, nous discuterons du nouveau standard d’adressage Ipv6.

Ipv6

Le système d’adressage IP tel que nous le connaissons actuellement contrôle l’Internet depuis déjà plusieurs années. Bien qu’il ait réussi sa mission jusqu’à maintenant, un problème se manifeste. La planète commence à manquer d’adresses IP! Bien sûr, cela peut paraître surprenant si on calcule que sur les 32 bits le système d’adressage IP nous permet d’obtenir plus de 3 milliards d’adresses.

Une perte d’adresses IP

Si on examine de plus près le système IP actuel, on constate que sur les 3 milliards de possibilités, beaucoup d’adresses ne sont pas utilisées, certaines sont interdites et d’autres sont destinées à des affectations spéciales.

Les IP non utilisées

Prenons un réseau de classe B dont les 16 premiers bits de l’adresse IP sont utilisés pour l’identificateur de réseau et qui forment les adresses commençant par 128 à 191 excluant 172 (plage d’adresse privée). On constate que les réseaux de classe B peuvent héberger 65 534 hôtes. Hors, la plupart des organismes de classe B n’ont pas besoin d’un si grand nombre d’adresses. Ceci conduit donc à une grande perte d’adresses IP.

Les affectations spéciales

On note les adresses suivantes parmi les adresses IP spéciales :

  • Les adresses qui se termine par 0 font référence au réseau lui-même.
  • Les adresses qui se termine par 255 font référence à un broadcast.
  • Les adresses qui commencent par 127 sont des adresses de loopback.
  • Les plages d’adresses privées (pour les réseaux locaux - LAN) :
    • 10.0.0.0 à 10.255.255.255
    • 172.16.0.0 à 172.31.255.255
    • 192.168.0.0 à 192.168.255.255

Nouveau système d’adressage IP

Le manque d’adresses IP conduit donc les responsables du grand réseau à créer un nouveau système d’adressage, un standard nommé IP version 6 (IPv6) aussi appelé « IP new generation ». Pour les amateurs de documentation technique, la spécification Ipv6 est disponible dans la RFC 2460 publiée en 1998.

Avantages de Ipv6

Ipv6 possède plusieurs avantages par rapport à son prédécesseur. Le premier avantage est certainement le fait que le protocole fait appel à des adresses IP sur 128 bits se qui permet de supporter un milliard de réseaux.

Comme autres avantages on peut aussi noter les éléments suivant :

  • Format d’en-tête plus simple
  • Amélioration du système d’adressage actuel : En plus de fournir plus d’adresses IP, Ipv6 améliore le système d’adressage en supportant un plus grand nombre de niveaux hiérarchiques.
  • L’amélioration de l’authentification et de la sécurité

Adressage Ipv6

Une adresse Ipv4 utilise des adresses IP sur 32 bits qu’on segmentes en tranches décimales pour en facilité la lecture. Voici un exemple : 192.168.5.16.

Avec Ipv6, une adresse présentée de la même façon donne quelque chose comme ceci :

128.101.41.28.114.108.0.89.255.10.16.168.42.0.8.170

Il est clair qu’une IP sur 32 bits a l’avantage d’être plus facile à mémoriser.

On peut déjà prévoir que le système DNS prendra toute son essence lors de l’implantation d’Ipv6.

Cohabitation Ipv6 et Ipv4

Ipv6 sera implanté progressivement. Il devra donc cohabiter pendant un certain temps avec Ipv4.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2005-06-22

Aucun commentaire pour l'instant.