Dernière mise à jour :2008-08-29

informatique

DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) a pour but de permettre aux machines de recevoir automatiquement des paramètres de configuration TCP/IP. L’interface qui reçoit les paramètres est appelée client DHCP. Un serveur DHCP peut attribuer les éléments suivants à un client DHCP :

  • Une adresse IP
  • Un masque de sous réseau
  • L’adresse IP de la passerelle par défaut
  • Les adresses IP des serveurs de noms (DNS, WINS, NBNS).

Pourquoi DHCP ?

Pour fonctionner sur un réseau TCP/IP, chaque machine doit posséder une adresse IP. Au départ, le système d’adressage IP était basé sur le principe que chaque machine était reconfiguré avec une adresse IP. On appelle ça de l’adressage statique. Cette technique fonctionne très bien sur de petits réseaux, mais il en est différemment sur de plus grands réseaux qui sont constamment modifiés.

Dans ces grands réseaux, on retrouve les problèmes suivants :

  • Toutes les machines doivent être configurées manuellement. À chaque modification des paramètres, on doit donc passer sur chaque poste pour reconfigurer.
  • Chaque machine possède une adresse IP qu’elle soit connectée au serveur ou non.

Pour apporter une solution à ces deux problèmes, le protocole DHCP a été développé. Celui-ci est décrit dans la RFC 1531 et les RFC 1534, 2131 et 2132 décrivent des améliorations de ce protocole.

Fonctionnement du DHCP

L’ordinateur sans adresse IP ne peut envoyer ou recevoir de datagramme. Il peut cependant envoyer ou recevoir en broadcast. Le client DHCP émet donc un datagramme (DHCP DISCOVER) sur le port 68 à n’importe quel serveur susceptible de lui offrir la configuration qu’il demande. Un serveur DHCP obtient la requête et renvoie un datagramme (DHCP OFFER) sur le port 67. Le client DHCP retient la première offre qui lui parvient et renvoie un datagramme (DHCP REQUEST). Ce datagramme contient l’adresse IP du serveur et celle qui a été proposée au client. Un datagramme DHCP REQUEST a pour effet de demander au serveur DHCP l’attribution de cette adresse et des autres paramètres nécessaires et du même coup, informer les autres serveurs DHCP qui ont fait une offre d’adresse IP, qu’elle n’a pas été retenue. Finalement, le serveur DHCP choisi par le client conçoit le datagramme d’allocation de l’adresse IP (DHCP ACK). Le datagramme DCHP ACK contient l’adresse IP attribuée au client ainsi que son masque de sous réseau. Il peut aussi contenir l’adresse de la passerelle par défaut et des serveurs de noms DNS, WINS… Figurent aussi dans le DHCP ACK la durée du bail et les champs T1 et T2 qui servent au renouvellement du bail.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2005-06-27

Aucun commentaire pour l'instant.