Dernière mise à jour :2008-08-29

sciences

Che Guevara

Ernesto Rafael Guevara Lynch de la Serna, dit Che Guevara (Argentine, ou El Che 14 juin 1928 - Bolivie, 9 octobre 1967), révolutionnaire et homme politique. Né en Argentine, Fidel Castro le fit déclarer en 1959 : « Citoyen Cubain de naissance ».

La jeunesse de Guevara

Né le 14 juin 1928 à Rosario (Argentine) de Ernesto Guevara Lynch et Celia de La Serna, il vécut d'abord à Cordoba, la seconde ville du pays. Il suivit ensuite des études de médecine à Buenos Aires.

En 1951, son vieil ami Alberto Granado, biochimiste et radical politique, lui suggéra de prendre une année sabbatique. De cette façon, ils purent concrétiser le voyage dont ils parlaient depuis longtemps, traversant l'Amérique du Sud sur une vieille moto Norton 500cc. Guevara relate cette épopée dans Diarios de motocicleta: Notas de viaje por América Latina, qui a inspiré, avec le témoignage Con el Che por Sudamérica de son ami Granado, un film en 2004 (Carnets de voyage). Au travers de ses propres observations de la pauvreté et de l'impuissance des masses, il conclut que le seul remède aux inégalités sociales de l'Amérique latine était la révolution par les armes. Il fut conduit à considérer l'Amérique latine non comme un ensemble de nations distinctes mais comme une entité économique et culturelle. La libération de cette dernière devait nécessiter une stratégie intercontinentale. De retour en Argentine, il termina ses études le plus rapidement possible afin de poursuivre son périple en Amérique du Sud.

En 1953, il repart et atterrit au Guatemala, où il rencontre Hilda Gadea qui deviendra sa femme, le 18 août 1955 et lui donnera son premier enfant, Hildita Beatriz Guevara, le 15 février 1956. Ils se sépareront avant le départ du Che pour Cuba.

Le révolutionnaire

En 1955, à Mexico, il fit la rencontre de Fidel Castro, qui préparait alors le mouvement du 26 juillet, ou M26 en référence à José Marti . Il fit partie des 82 hommes qui partirent avec Castro en novembre 1956 pour Cuba, sur un petit yacht appelé Granma - et des 12 qui en revinrent - et organisèrent la guérilla contre le régime du dictateur Fulgencio Batista, qui était sous influence américaine. Le Che commença au sein de la guérilla comme médecin , mais vite il prit de l'importance dans l'organigramme de celle-ci. Après que les hommes du « 26 juillet » eurent repoussé les forces de Batista dans la Sierra Maestra, base de départ de la guérilla, le Che fut envoyé dans la province de Las Villas, pour couper les forces gouvernementales en deux. De là, il lança l'offensive sur Santa Clara. Batista s'exila à Saint-Domingue avant l'arrivée triomphale des guérilleros (dits Barbudos) dans la Havane en 1959.

Le 22 Mai 1959, le divorce avec Hilda Gadea est prononcé, ce qui lui permet de régulariser la situation avec Aleida March, qu'il épouse le 2 juin de la même année. Il l'avait rencontrée dans la province de Las Villas.

Guevara devint alors d'abord l'un des principaux dirigeants du nouvel état cubain : ambassadeur itinérant, président de la banque centrale, ministre de l'industrie. Mais rapidement, il en vint à s'opposer à la politique du régime, et fut marginalisé.

En 1965, Guevara quitta Cuba afin de propager la révolution, soutenu par des volontaires cubains. Il se rendit d'abord au Congo (où il rencontra Laurent-Désiré Kabila), puis en Bolivie où il tenta de constituer une guérilla. Il fut finalement capturé en 1967 et exécuté par l'armée bolivienne, selon certains sur ordre de la CIA.

La mort du Che

De nombreuses questions restent sans réponses concernant la mort d'Ernesto Guevara. Le Che était devenu gênant pour beaucoup. Electron libre ingérable aux yeux des Américains, il avait également critiqué publiquement le régime communiste soviétique, mettant Castro et le pouvoir révolutionnaire cubain dans une situation délicate vis-à-vis de l'URSS. Il a été assassiné (ou exécuté) par l'armée bolivienne en présence d'un agent de la CIA, Felix Ramos , dans une petite école où il était retenu prisonnier. Cependant, certains émettent l'hypothèse qu'il ait été trahi ou simplement abandonné par son vieil ami Fidel Castro. Le rapatriement très tardif de sa dépouille à Santa Clara (Cuba), trente ans après sa mort (1997) est étonnant.

La légende

Il est indéniable que le Che s'est auréolé d'un certain mysticisme. Son histoire et sa soif de justice lui ont conféré une aura de martyr. Il a cependant été a l'origine de certains dispositifs de répression cubains. Il a notamment commandé la prison de La Cabana, lieu des exécutions capitales.

Le régime cubain actuel s'appuie encore beaucoup sur l'image du Che pour maintenir une partie de son aura positive et les représentations de Guevara à Cuba sont très nombreuses.

Surnom

« Che » est une exclamation (traduisible par « Tiens ! ») particulièrement employée en Argentine et qui, par extension, est employée en Amérique centrale et à Cuba pour désigner les Argentins. Ce surnom, les années passant, ne désignera plus que le seul Che « Guevara ».

Aucun commentaire pour l'instant.