Dernière mise à jour :2008-09-28

sciences

La bataille de Midway est une bataille qui eut lieu entre les Américains et les Japonais et qui marqua un tournant dans la guerre du pacifique au cours de la Seconde Guerre mondiale. Cet article vous présente un résumé de cette bataille.

bataille de midway
Attaque du Yorktown

Situation géographique

Les îles Midway ou en hawaïen Pihemanu sont un atoll d'une superficie de 6,2 km², situé au nord de l'Océan Pacifique. Elle est à environ un tiers de la distance séparant Honolulu de Tokyo.

L’histoire

La flotte japonaise

À la fin du mois de mai 1942, un groupe de 700 avions et de 200 navires de guerre sont partis du Japon et des îles Mariannes en direction de Midway. Cette flotte était répartie de la façon suivante : la force principale était placée sous le commandement de l’amiral Isoroku Yamamoto, les portes-avions sous la direction de Chuichi Nagumo, une force d’occupation placée sous les ordres du vice-amiral Nobutake Kondo et finalement, la force de la zone aléoutienne placée sous les ordres du vice-amiral Boshiro Hosogaya.

Le plan des Japonais

Les Japonais voulaient s’emparer de Midway dans le but de s’en servir comme plate-forme pour l’invasion future des îles Hawaii.

Le plan d’attaque des Japonais était d’opérer une diversion le 3 juin du côté des aléoutiennes tandis que le reste de la flotte se dirigerait vers Midway. Le 4 juin les avions de Nagumo devaient raser l’atoll et le 5, Kondo devait l’envahir. Lorsque la flotte américaine tenterait une contre-attaque, les cuirassés de Yamamoto lui donneraient le coup de grâce.

Préparatifs des Américains

Heureusement pour les Américains, leur équipe de déchiffrage du code japonais avait donné à l’amiral Nimitz les grandes lignes du plan japonais.

Celui-ci envoya à Midway autant d’avions, d’armes et d’hommes que l’île pouvait en contenir. Il encadra aussi ses trois portes-avions de deux escadres de combat.

La flotte américaine

L’escadre 16 était sous les ordres du contre-amiral Raymond Spruance et elle était formée des portes-avions Hornet et Enterprise, de 9 destroyers et de 6 croiseurs. L’escadre 17 était pour sa part sous les ordres du contre-amiral Frank J. Fletcher et comprenait le porte-avions Yorktown, 7 destroyers et 2 croiseurs.

La bataille de Midway

Le 3 juin Hosogaya exécutait le plan de diversion en bombardant les Aléoutiennes. À l’aube du 4 juin, les portes-avions de Nagumo étaient aperçues par les Américains au nord-ouest à environ 200 milles de Midway. Les Japonais avaient déjà lancé leurs avions. Immédiatement, les avions américaines prirent leur envol. Mais les chasseurs américains ne pouvaient rivaliser avec les rapide zero japonais et les bombardiers réussirent à parvenir jusqu’à Midway et à saccager l’île. Heureusement, les installations essentielles ne furent pas entièrement détruite.

Toujours durant la journée du 4 juin en matinée, une seconde attaque débutait. Les escadres adverses se repérèrent et lâchèrent leurs avions. 35 des 41 avions lance-torpilles américaines furent détruites sans même avoir touché leur but mais ces avions sacrifiées avaient tout de même attiré sur eux les chasseurs japonais. De cette façon, les bombardiers de l’Enterprise ont pu en profiter pour couler les portes-avions Kaga et Soryu tandis que ceux du Yorktown détruisait l’Akagi.

Les appareils du dernier porte-avions de Nagumo (le Hiryu) tentèrent alors une attaque contre le Yorktown. Celui-ci fût touché mais une rapide riposte de L’Enterprise mit le Hiryu hors de combat.

Le 7 juin, le Yorktown fût coulé par un sous-marin japonais.

Après trois jours de combats intensifs, l’amiral Yamamoto avait perdu 4 portes-avions, deux croiseurs, 275 avions et 4800 hommes. Ce fut la plus grande défaite navale de l’histoire japonaise et le plus gênant pour Yamamoto était de s’être fait battre par une flotte beaucoup plus petite.

Les américains pour leur part avaient perdu le Yorktown, le destroyer Hamman, 150 avions et 307 hommes. Cette victoire de la bataille de Midway redonna confiance aux américains et ouvrit le chemin qui mènerait vers une victoire encore plus grande.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2006-07-05

Aucun commentaire pour l'instant.