Dernière mise à jour :2008-08-29

arts et culture

Les quelques paragraphes qui suivent représentent une (tentative d') analyse du monde de Valérian et Laureline. Les relations entre les 2 principaux protagonistes, les mondes - réels et imaginaires - qu'ils visitent, et des rapprochements avec d'autres BD célèbres.

Qu'est-ce qui fait que les aventures de Valérian, agent spatio-temporel, sont devenues une référence en matière de Bande Dessinée Fantastique ? A mon avis, deux éléments essentiels : tout d'abord, l'originalité de l'univers construit de toutes pièces - et de main de maître - par Mézières et Christin ; ensuite, la complémentarité parfaite du couple que forment Valérian et sa compagne Laureline.

Valérian et Laureline

Valerian agent spatio-temporel

© Dargaud

Commençons donc par les 2 principaux protagonistes de cette série. S'ils sont complémentaires et inséparables, les relations entre Valérian et Laureline n'en ont pas moins évolué au cours des albums. Au début, Valérian est l'incontestable héros de l'histoire, Laureline jouant un rôle un peu effacé de comparse, comme dans la Cité des Eaux Mouvantes, le premier de la série. Mais rapidement, Laureline affirme sa différence. Précieuse auxiliaire dès le second opus, l'Empire des Mille Planètes, elle affirme ensuite toute son autorité lorsque, séparée de Valérian dans le Pays sans Etoiles, elle démontre sa capacité à surmonter seule les obstacles. Et son émancipation est complète dès Bienvenue sur Alflolol, dans lequel elle va, envers et contre tout (y compris Galaxity et Valérian), défendre les droits des Alfloliens et obtenir gain de cause. Ce caractère bien trempé, cette tenacité, on va la retrouver dans tous les autres albums. Et la répartition des rôles entre un Valérian volontaire, fonceur, voire casse-cou, toujours prêt à tout, mais parfois étourdi ou inconséquent, et une Laureline plus réfléchie, constante, fine mouche, va s'affirmer au fil des histoires. Ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes de temps à autre entre les 2 héros : Laureline ne goûte guère les infidélités occasionnelles de Valérian (avec Cynthia dans Métro Châtelet, ou avec la Mère Suprême dans les Héros de l'Equinoxe, et bien que ce soit cette fois pour la bonne cause !), ni ses autres dérives (tel que trafiquant d'armes dans les Armes Vivantes). Cela ne les empêche pas de se rabibocher à chaque fois, non sans que Laureline n'en aie profité pour materner un peu son impulsif héros de compagnon.

Laureline agente spatio-temporel

© Dargaud

Un vrai couple!

Valerian et Laureline Il est intéressant de constater que dans la BD, les héros vont souvent par paires. Pour ne prendre que les plus célèbres des BD francophones, vous aurez reconnu Tintin et le capitaine Haddock, Astérix et Obélix, ou même Lucky Luke et Jolly Jumper. Mais Valérian et Laureline sont un des rares " vrais " couples (hétérosexuels du moins !) devenus une référence. D'autant qu'il s'agit d'un vrai couple au sens " conjugal " du terme, comme cela est montré par des embrassades et autres étreintes, dessinées plutôt discrètement au fil des planches. On notera d'ailleurs que les étreintes dites charnelles n'ont pas leur place ici, pas tant parce que les enfants font aussi partie du lectorat, mais bien plutôt parce qu'elles n'amèneraient rien de plus à l'intrigue. Et pour finir sur cette notion de couple, et revenir sur ce qui était dit plus haut, on signalera que dans ce couple-là, la femme n'a pas (pour une fois) un rôle purement décoratif, au contraire même puisque l'on se trouverait plutôt en présence d'un duo style la Tête (féminine) et les Jambes (masculines).

Une analyse géographique

D'un point de vue géographique, nos 2 héros parcourent le Cosmos dans tous les sens, dans toutes les dimensions (y compris la 4ème, celle du temps), allant de planète en planète (pas moins d'une soixantaine de citées dans la série). Pour continuer dans le parallèle avec nos 3 BD de référence (Tintin, Astérix, Lucky Luke), il est intéressant de considérer l'espace dans lequel elles sont circonscrites : strictement confinée à un espace prédéfini (le Far-West) pour Lucky Luke ; centrée sur une région donnée (la Gaule), mais avec de nombreuses excursions en Europe, voire sur d'autres continents (l'Amérique, l'Afrique, l'Asie), pour Astérix ; mondiale et s'étendant sur les cinq continents (et même la Lune) pour Tintin ; et enfin cosmique pour Valérian. Nous avons là les quatre niveaux possibles : le local, le régional, le mondial et le cosmique !

Les mondes de Valérian

Valerian - Agent spatio temporel Voilà qui nous amène au monde, ou plutôt aux mondes, de Valérian et Laureline. On aperçoit 3 phases dans la série des albums. Après les 2 premiers albums (les Mauvais Rêves et La Cité des Eaux Mouvantes) qui plantent le décor sur Terre, entre Galaxity dans le futur, et ses interventions terrestres aux XIIème et XXème siècles.Puis au cours des 7 albums suivants (de l'Empire des Mille Planètes aux Héros de l'Equinoxe), Valérian et Laureline sillonnent le cosmos : Syrte, Zahir, Alflolol, celle du Maître, Point Central, les Terres Truquées et Simlane, sans jamais rejoindre la Terre. Viennent ensuite 5 albums dans lesquels ils se partagent entre la Terre au XXème siècle et de nouveaux astres. Dans "Métro Châtelet ... Terminus Cosmos", Valérian est chargé d'une mission sur Terre, entre France et Etats-Unis, pendant que Laureline sillonne l'espace. Dans l'autre binôme "Les Spectres ... d'Hypsis", ils sont cette fois réunis sur Terre (principalement en Ecosse), avec quelques incursions cosmiques (comme sur Glapum't pour capturer Ralph ou sur Hypsis à la rencontre de la Trinité). De même "Sur les Frontières" nous emmènent dans les no man's land entre Est et Ouest, entre Nord et Sud. Enfin, les derniers albums abandonnent à nouveau notre bonne vieille terre pour repartir vers des mondes étonnants, telle la planète Rubanis qui inspira Luc Besson pour le Cinquième Elément.

Valerian - Agent spatio temporel Les mondes post-terrestres gravitent autour de deux structures : Galaxity, héritière de la Terre, dont elle tente de gérer l'histoire grâce à son Service Spatio-Temporel dont font partie Valérian et Laureline ; et Point Central, station spatiale artificielle, immense et cosmopolite, mégapole jouant aussi le rôle de "Nations-Unies" du Cosmos. D'autres planètes importantes apparaissent aussi au fil des histoires : Alflolol (nom terrien = Technorog), planète agro-industrielle colonisée par la Terre ; Rubanis, riche planète à la hiérarchie très structurée, mais dépourvue de pouvoir suprême ; Syrte, moins développée, reprise en main par la Guilde des Marchands ; Blopik, carrément médiévale et peuplée d'êtres frustes et violents ; ou Hypsis et ses maîtres, qui contrôlent le destin d'une partie du Cosmos (dont la Terre).

Tentative de chronologie

Il est parfois difficile de s'y retrouver dans les albums, entre futur galaxitien et présent terrestre (le monde actuel a-t-il disparu ou non en 1986 ?), surtout lorsque des agents spatio-temporels remontent le temps pour tenter de modifier le cours de l'histoire. L'additif du dernier "Habitants du Ciel" paru début 2000 nous donne quelques pistes pour se repérer dans ce dédale. Si tout semble simple au début (confer la rencontre avec Laureline en l'an 1000), cela se gâte à partir du cataclysme de 1986 (cf la Cité des eaux Mouvantes) causé par Hypsis. Deux trames historiques, qui ont peut-être toutes deux existé dans des histoires parallèles, s'opposent : la première avalise le cataclysme de 1986 et voit, après une période interdite (Age Noir), Galaxity reprendre ses droits et étendre son influence dans l'Univers. La seconde considère que la Terre a obtenu un sursis de la part d'Hypsis, mais après un Age d'Or virtuel, voit Galaxity disparaître de la carte. Voici donc une interprétation, mais rien ne vous empêche d'imaginer votre propre scénario à partir des aventures valériano-laurelinesques ...

Auteur : Knar

Copie autorisée

Version originale : http://perso.club-internet.fr/dugueta/analyse.htm

Date de mise en ligne : 2003-06-10

Valérian et Laureline - Une Analyse

je ne trouve pas sa bien

2008-03-10 00:00:00