Dernière mise à jour :2008-10-14

arts et culture

Batman

De toute la pléiade des super-héros américains, celui qui offre aux lecteurs les scénarios les plus matures et les plus intéressants pour un public adulte est selon moi Batman (du moins depuis le «Year One» de Frank Miller). Des enquêtes complexes, des crimes audacieux et des rivaux obsédés, psychopates et violents font de l'univers de Batman un monde sombre et troublant qui ne ressemble en rien à l'atmosphère souvent naïve de plusieurs autres comic-books. Certains livres de Batman sont même carrément destinés à un public adulte! Il s'agit toutefois de quelques numéros spéciaux et hors-série, il faut bien dire que les séries régulières marquées du «comics code authority» sont partfaitement accessibles aux lecteurs de tous âges.

Voici donc quelques-unes des meilleures histoires de Batman qu'il m'ait été donné de lire. Si vous êtes amateur de BD et désirez découvrir cet intriguant personnage, procurez-vous un de ces livres et vous ne vous tromperez pas!

«YEAR ONE»

(Batman #404 à 407)

Voilà la série qui donne naissance au Batman que nous connaissons aujourd'hui. Un héros plus sombre, plus tragique et plus humain renaît du génie de Frank Miller. La série porte vraiment bien son nom car c'est un nouveau commencement qui s'opère. L'histoire commence avec le lieutenant James Gordon qui est transféré de Chicago et qui réalise à quel point le service de police de Gotham est corrompu. Bruce Wayne rentre d'Europe après une absence de 12 ans et décide qu'il est temps pour lui de débuter sa croisade contre le crime, cette idée qui l'obsède depuis si longtemps. Les deux hommes ne sont pas au bout de leurs peines et leurs aventures ne font que commencer!

«THE DARK KNIGHT RETURNS»

(mini-série de quatre numéros, 1986)

Cette oeuvre colossale est signée par le maître lui-même, Frank Miller. S'il y a une série qu'il faut absolument avoir lue, c'est bien celle-là. La saga débute dans le futur où l'on retrouve un Bruce Wayne maintenant dans la cinquantaine qui a mis fin depuis longtemps à sa carrière de justicier. Mais un homme ne peut pas ignorer son destin bien longtemps. Nous sommes en été, une horrible canicule s'abbat sur Gotham et l'affreuse vague de chaleur est accompagnée par une vague de crimes sans précédent. Des bandes de criminels (les "Mutants") transforment la ville en véritable champs de bataille et quel espoir reste-t-il aux honnêtes citoyens? La police est débordée et Batman est disparu depuis plus de 10 ans! Wayne pourra-t-il ignorer encore longtemps les malheurs de «sa ville»? La silhouette nocturne que plusieurs personnes déclarent avoir entrevue récemment sur les toits et les corniches est-elle celle du héros tant espéré ou plutôt un cruel mirage? Gotham City a-t-elle retrouvé son protecteur? Et après tout, que peut un homme seul et plus très jeune contre la pire hécatombe qui se soit jamais acharnée sur la cité? À lire absolument, ne serait-ce que pour l'incroyable duel entre Batman et son vieil ami, Superman.

«THE CULT»

(mini-série de quatre numéros, 1988)

Batman The Cult

Les cultes religieux sont malheureusement chose fréquente de nos jours, mais Batman va bientôt se retrouver membre de l'un des plus récents à s'établir à Gotham City. Caché dans les égoûts de Gotham, il réunit les pauvres, les sans-abris et les aliénés de la ville, tous les gens qui sont rejetés de la société. L'homme derrière l'organisation est un être cruel et mystérieux dont les origines sont aussi vieilles que celles de la ville. Et lorsque le culte arrive à capturer Batman, on le prive de nourriture et on le remplit de drogues dans le but de lui laver le cerveau et d'en faire un autre zombie. Notre héros, affaibli et blessé, arrivera-t-il à s'évader? Et comment convaincre les milliers de disciples que leur chef n'est pas un dieu mais un simple fou furieux assoiffé de pouvoir et de sang?

«A DEATH IN THE FAMILY»

(1988)

Le pire ennemi de Batman, le Joker, est de nouveau en liberté. Son objectif cette fois n'est pas Batman lui-même mais son protégé, le jeune Robin (le deuxième du nom). La mort de Robin mettra-t-elle un terme à la carrière de Batman? Le héros arrivera-t-il à supporter son horrible sentiment de culpabilité? Et lorsque Batman mettra enfin la main au collet du clown fou, arrivera-t-il à contrôler sa haine ou brisera-t-il son vieux serment de ne jamais enlever la vie d'un autre?

Batman A Death in the Family

«SHAMAN»

(série Legends of the Dark Knight #1 à 5, 1989)

Dans cette excellente histoire en cinq parties, le légendaire scénariste Dennis O'Neil vous fera découvrir un aspect inconnu de l'origine de Batman. Avant de dédier sa vie à combattre le crime dans les allées sombres de Gotham City, Bruce Wayne était un homme comme les autres. Mais sa rencontre avec une tribu qui adore un dieu à tête de chauve-souris et le vol du masque sacré du shaman de la tribu viendront tout changer.

Batman Gothic

«GOTHIC»

(série Legends of the Dark Knight #6 à 10, 1990)

Batman a prouvé son efficacité contre la mafia, les trafiquants de drogue et les différents psychopates de Gotham. Mais cette fois-ci, il se retrouve opposé à une créature surnaturelle, un monstre rendu immortel par des forces sataniques et des siècles de cruauté. Son enquête lui fera bientôt découvrir que l'assassin qu'il poursuit a débuté sa carrière de meurtrier au Moyen-âge. Cette histoire qui vous glacera le sang est signée Grant Morrison.

«VENOM»

(série Legends of the Dark Knight #16 à 20, 1991)

Le «venin» est un liquide qui semble à première vue fabuleux. Lorsque vous l'absorbez, votre force est décuplée et vos muscles gonflent un peu plus à chaque jour. Le problème, c'est que l'utiliser c'est y être accroché. Et celui qui y est accroché devient rien de plus qu'une machine à tuer, un zombie qui doit obéir aux ordres d'un fanatique s'il veut obtenir une autre dose. Batman se retouvera bientôt dépendant de ce poison. Mais s'il veut obtenir sa prochaine dose, il devra tuer son meilleur ami; le commissaire Gordon. Le héros saura-t-il résister à l'irrésistible? Du Batman à son meilleur écrit par Dennis O'Neil et dessiné par les très talentueux Braun et Garcia-Lopez.

«THE FAITH»

(série Legends of the Dark Knight #21 à 23, 1991)

Si cette série est tant appréciée, ce n'est pas seulement à cause de l'excellent scénario de Mike W. Barr, c'est également grâce aux dessins fabuleux de Bart Sears. Lorsqu'un jeune drogué délirant échappe à la mort suite à une intervention de Batman, il se croit investit d'une grande mission. Il recrute les autres jeunes fugueurs et abandonnés de Gotham et fonde une véritable armée de "Batmen". Cette milice de jeunes voyous réformés protège les citoyens des quartiers malfamés de la ville contre les vendeurs de drogue, les voleurs et le crime organisé. Mais la milice se retournera bientôt contre Batman lui-même, en partie à cause de la folie de leur fondateur. À travers cette histoire, le lecteur apprend également à connaître le docteur Leslie Thompson, un personnage important dans la mythologie de Batman.

«MASK»

(série Legends of the Dark Knight #39 et 40, 1992)

Lorsque Bruce Wayne se réveille sur un lit d'hôpital, il se sent faible, étourdi et malade. Ses mains tremblent, ses cheveux tombent, il a du mal à bouger et à penser. Un médecin lui explique qu'il a été retrouvé inconscient et saoul dans un ridicule costume de chauve-souris, fait de sacs de poubelle et de vieux tissus déchirés. On lui explique qu'il est un incorrigible alcoolique et que cette histoire de Batman n'est qu'un fantasme, une fantaisie qu'il s'est créée de toutes pièces pour échapper à sa triste réalité. Pour Wayne, le monde bascule. Qu'est-ce qui est la réalité? Qu 'est-ce qui est le rêve? Seul ce palpitant récit de Bryan Talbot peut répondre à ces questions.

«HOT HOUSE»

(série Legends of the Dark Knight #42-43, 1993)

Lorsqu'un brillant scientifique perd la raison et se jette du haut de la fenêtre de son bureau sans raison apparente, la police est confondue et c'est Batman qui mène l'enquête. Une histoire d'amour entre la victime et sa jeune assistante émerge. Or, qui peut rendre les hommes fous d'amour pour elle comme la terrible Poison Ivy? Batman saura-t-il résister à ses élixirs, ses poisons et ses charmes? Le scénario est captivant et les dessins superbes.

«HEAT»

(série Legends of the Dark Knight #46 à 49, 1993)

En plein cœur de la plus cuisante vague de chaleur à frapper Gotham depuis des années, les cadavres s'accumulent. Un assassin déguisé en panthère noire massacre sans pitié des jeunes femmes sans défense, sans aucun motif apparent et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Les médias spéculent sur l'origine ethnique du tueur, causant ainsi une hausse de la tension raciale entre les noirs et les blancs de la ville. Pour mettre une terme à cette orgie de violence et de sang avant que Gotham ne soit plongée en pleine émeute raciale, Batman devra s'allier à une criminelle, mais la seule personne sur qui il peut compter: Catwoman. Leur coopération ne sera-t-elle que temporaire ou mènera-t-elle à quelque chose de plus profond? Il faut lire cette excellente saga de Doug Moench (scénario) et Russ Heath (dessins) pour le savoir.

«THE LONG HALLOWEEN»

(mini-série, 1996)

Probablement la meilleure mini-série de Batman publiée récemment, c'est l'oeuvre des très talentueux Jeph Loeb (scénario) et Tim Sale (dessins). Un mystérieux assassin s'en prend à l'une des familles criminelles de Gotham. Un meurtre est commis à chaque mois, toujours lors d'une fête ou d'un événement spécial (comme par exemple le jour de l'Halloween en octobre, Noël en décembre, la Saint-Valentin en février, etc.) et Batman est totalement incapable de l'arrêter. Saurez-vous découvrir qui est le (ou les) meurtrier(s) avant le treizième et dernier numéro? Je vous souhaite bonne chance parce que moi j'en ai été incapable. Mais quelle histoire! Quel suspense!

Batman Catwoman

Contagion

(printemps 1996)

Une nouvelle peste noire se déclare dans la ville de Gotham. Nul n'a jamais entendu parler d'un pareil fléau et la médecine est complètement impuissante face au drame. Pour éviter une épidémie à l'échelle nationale, l'armée américaine bloque toutes les issues qui permettent d'entrer ou de sortir de la ville de Gotham. Alors que les victimes se multiplient à une vitesse affolante, une vague de folie s'empare des survivants. Les forces de l'ordre n'arrivent plus à contrôler les émeutes et les bandes de voyous prennent le contrôle des quartiers. Même Robin se retrouve soudain infecté par le virus meurtrier. C'est une course contre la montre qui s'engage et Batman doit découvrir un remède avant qu'il ne soit trop tard. (Shadow of the Bat #48-49, Detective Comics #695-696, Robin #27-28, Catwoman #31-32, Azrael #15-16, Batman #529 et Batman Chronicles #4).

«LEGACY»

(été 1996)

Cette série est la suite de «Contagion». Batman a finalement découvert la véritable origine de l'épidémie qui a décimé Gotham City. Le virus a été créé par le cruel Ra's Al Ghul, ennemi de longue date du Dark Knight (et un de mes rivaux préférés). La version du virus qui a été relâchée dans Gotham et qui a enlevé la vie à des milliers de personnes s'avère n'être qu'une forme moins meurtrière de la maladie. Ra's se prépare à libérer sa véritable arme biologique à l'échelle mondiale et elle promet de décimer la population de la planète. Il veut ainsi réaliser son rêve le plus cher; débarasser la Terre de la pollution humaine et replonger le monde dans son état sauvage. C'est une course à travers le globe qui s'engage. Batman, avec l'aide de ses alliés Robin et Huntress, arrivera-t-il à arrêter les plans machiavéliques de Ra's à temps? (Shadow of the Bat #53-54, Batman #533-534, Detective Comics #700-701-702, Catwoman #36 et Robin #32-33)

Batman Legacy

«DIRTY TRICKS»

(série Legends of the Dark Knight #95 à 97, 1997)

Il y a plusieurs années, alors qu'il était de passage en Roumanie, le jeune Bruce Wayne fut confronté à un assassin bien différent des autres. Cet étrange tueur massacrait ses victimes dans des circonstances inexplicables, laissant toujours sur les lieux du meurtre sa signature: une carte de tarot sur laquelle figurait un magicien. Bien des années ont passé, Wayne est maintenant Batman, le défenseur de Gotham. Une récente série de meurtres inexplicables attire l'attention du Dark Knight. Sur toutes les scènes de crime, la police a retrouvé la fameuse carte, la signature du magicien. Pour la première fois de sa carrière, Batman est confronté à un ennemi surnaturel qui le mystifie, qu'il ne comprend pas. Pour la première fois, Batman a peur. Une excellente série des auteurs Dan Abnett et Andy Lanning, en collaboration avec le talentueux dessinateur Anthony Williams.

«THE GAUNTLET»

(1997)

Pour prouver à son mentor qu'il est prêt à patrouiller la nuit à ses côtés, le jeune Dick Grayson (le premier Robin) doit passer un ultime test. Pendant une nuit entière, du coucher du soleil jusqu'à l'aube, il doit semer Batman à travers Gotham. Mais lorsqu'il sauve un homme d'une brutale agression, Robin n'a plus seulement Batman à ses trousses, mais tout le crime organisé de la ville aussi! La mafia veut la peau de ce blanc-bec à tout prix et le test amical de Robin se transforme soudainement en une course pour sa survie. Une aventure qui ne manque pas de suspense par Bruce Canwell (scénario) et Lee Weeks (dessins).

«THE KILLING JOKE»

(numéro hors-série, 1988)

Lorsque je vous parlais de certains comics de Batman carrément destinés à un public adulte, en voici un bon exemple. En raison de son contenu très violent, ce numéro n'est pas recommandé à des jeunes lecteurs. Le Joker s'est à nouveau échappé de l'asile d'Arkham. Sa première victime est la fille du commissaire Gordon, Barbara (mieux connue sous le nom de Batgirl). Puis, laissant sur place sa fille ensanglantée et inconsciente, le Joker s'empare du commissaire lui-même et le garde en otage. Barbara survit par chance à l'attaque de son agresseur mais les médecins constatent qu'elle ne marchera plus jamais. Batman, lui, se lance sur la piste du monstrueux bouffon. Grodon sera-t-il sauvé à temps? Et dans quel état?

«ARKHAM ASYLUM»

(numéro hors-série à couverture rigide)

Ce livre n'est définitivement pas destiné à un jeune public et son prix élevé le met hors de la portée des enfants de toute façon. Voici la plus troublante histoire de Batman que j'ai lue, l'ultime combat entre la lucidité et la folie. Le héros se retrouve enfermé à l'intérieur de l'asile d'Arkham aux côtés de tous les fous furieux et des maniaques sanguinaires qu'il y a envoyés; le Joker, Two-Face, Killer Croc, etc. Le docteur Arkham lui-même, directeur de l'établissement, a complètement perdu la raison. Traqué par ses pires ennemis, plongé dans leurs folies sauvages et enragées, Batman réalisera bientôt que l'équilibre mental est une chose bien fragile, le sien comme celui des autres. Les images sont aussi profondément troublantes que l'histoire et je ne vous conseille pas de lire cette histoire d'horreur tout seul dans le noir!

Auteur : Patrick Couture

Copie autorisée

Version originale : http://membres.lycos.fr/cousture/bd/BATMAN.HTM

Date de mise en ligne : 2003-07-02

Les meilleures histoire de Batman

Batman est et restera toujours le superhéros par excellence.

2008-05-12 00:00:00