Dernière mise à jour :2008-10-14

arts et culture

En définition de ce qu'est la bande dessinée, je dirais que c'est une suite de dessins étalés sur une ou plusieurs pages et ayant pour but de raconter une histoire (réaliste ou non). Les personnages s'y exprime à l'aide de bulles de texte plus communément appelées phylactères. Avec un crayon et un bout de papier et bien entendu un brin d'imagination, on peut être en mesure de faire rêver, rire, pleurer, avoir peur, sauter de joie. C'est celà que la bande dessinée représente. Bien que le public généralement en connaisse trop peu l'étendue et la diversité, la BD est belle et bien un art (le neuvième en fait). Cet art qui pourtant n'a été baptisé qu'au vingtième siècle, naqui autour de l'année 1833 lorsqu'un dénommé Rodolphe Topffer publie ce qui allait devenir les sept premiers albums de bande dessinée ce que monsieur Topffer nommait à l'époque, la littérature en estampes.

Du côté des étas-Unis, c'est en 1895, quelque part dans les pages du "New York World" que nait le premier personnage de la BD américaine, bien différent des superhéros des comics d'aujourd'hui du genre X-Men ou bien Hulk. Ce n'était en fait qu'un tout petit garçon nommé The Yellow kid simplement à cause de la couleur de sa chemise. Il faudra attendre une année avant que le petit gars parle enfin dans une bulle. Pour leur part, les européens ne font parler leurs personnages dans des bulles pour la première fois qu'en 1925 dans "Dimanche soir" où débutent les aventures de Zig et Puce. On doit souligner aussi la naissance quelques années plutard en Belgique du plus célèbre personnage de bande dessinée, Tintin dont les aventures débutent en 1929. En 1938, vient la première parution d'Action Comics fesant découvrir aux jeunes américains, le non moins célèbre Superman, le tout premier superhéros. Du coté de la Belgique, parait aussi le premier numéro d'un hebdomadaire qui allait marquer une nouvelle ère. En effet, l'hebdo Spirou est fondé, avec son célèbre personnage et d'autres personnages très colorés, créés par de jeunes prodiges de la BD comme Jijé par exemple.

Journal Tintin Journal Spirou

La seconde guerre mondiale marquera une periode plus sombre pour la BD en Europe. En effet, le papier, élément si utile sinon même indispensable, se fait très rare. De plus, tout ce qui vient de l'amérique et qui avait jusqu'alors été une grande source d'inspiration ne peut plus parvenir jusque sur le continent. Après la guerre, les hebdo Spirou (1946) ,Tintin (1948) et bien d'autre parutions belge envahissent la France. Elle qui est un peu confondu a cette époque par l'essort de trois différents formats. Il y avait des journaux, des magazines format poche et ces fameux hebdomadaire provenant de Belgique.

En 1949, une drôle de loi vient boulverser la bande dessinée en France. Cette loi disait que la bande dessinée n'était et ne devait être qu'un médium destiné à un publique d'enfant. Toutes les publications adultes jusqu'alors présentes durent se retirer du marcher et certain autres furent obligé de réajuster leur contenu. Dix ans plus tard, soit en 1959, c'est la fondation de la revue Pilote par trois personnages bien connus aujourd'hui du domaine de la bande desssinée. L'un, écrivain de la série Blueberry (J-M Charlier) et les deux autres fondateur des aventures d'Astérix le gaulois, la plus connue ou presque de toutes les BD au monde entier, Uderzo et Goscinny. Ce magazine se donnera pour but, d'aller chercher un publique un peu plus adulte. Mais le premier vrai magazine de BD pour adulte est l'écho des savanes, une revue fondée par trois ancien de chez Pilote.

Journal Pilote

En 1975, l'un des ancien fondateur de L'écho des savanes, Gotlib avec d'autres compatriotes, met au monde une autre revue encore publié de nos jour, Fluide Glacial. Puis viennent les années 80 qui apportent avec elles la mort des hebdomadaires. Ce phénomène est du à la production d'album en de plus en plus grande quantité et provenant d'autres maisons d'éditions que Dupuis, Le Lombard ou bien Dargaud. Ce qu'on peut dire de la BD dans les années 90, c'est qu'elle est de plus en plus diverse et propose vraiment de tout, pour les fanz de fantastic, d'horreur, de science fiction, d'humour etc, qu'ils aient de 7 à 77, ils peuvent tous facilement se trouver un héros à leur gout.

Auteur : Sylvain Bilodeau

Date de mise en ligne : 2002-04-22

Aucun commentaire pour l'instant.