Dernière mise à jour :2008-07-24

sciences

27 Janvier 1967

Logo Apollo 1

White, Grissom et Chaffee
White, Grissom et Chaffee

Un accident tragique a interrompu le vol de la première mission "Apollo", prévu pour février. Lors d'un exercice préparatoire, les trois astronautes Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee ont péri asphyxiés dans l'incendie de leur capsule. Un rapport de la commission d'enquête a établi que les répétitions générales avant le vol étaient inutiles et dangereuses, qu'aucune précaution pour faire face à un éventuel incident n'avait été prise.

La cause réelle de la mort des trois astronautes serait l'inhalation d'un mélange respiratoire empoisonné, l'incendie n'ayant été qu'une cause secondaire. Les causes de l'incendie de la capsule n'ont pu être établies avec précision par les experts chargés de l'enquête, mais selon toute vraisemblance, un court-circuit électrique dans une atmosphère saturée d'oxygène en est à l'origine.

Apollo 1 - Le module après l'incendie
Le module après l'incendie

L'Amérique entière est en état de choc : dans le tout nouveau domaine de l'espace, si un accident avait toujours été envisagé par la NASA, il s'agissait surtout d'un accident pouvant survenir au cours d'un vol alors qu'ici trois hommes sont morts pendant un banal compte à rebours simulé sur Terre. Le programme Apollo est en passe d'être purement et simplement annulé. Après une période d'incertitude puis d'hésitation, la NASA se ressaisit et de profonds changements interviennent tant au niveau des hommes et des procédures que du matériel :

- dans la précipitation à préparer le premier vol Apollo, de nombreux changements avaient été opérés dans le module de commande, si nombreux qu'il n'était même plus possible de déterminer exactement la configuration exacte du vaisseau au moment de l'accident. Désormais, chaque élément, pièce ou partie du vaisseau (et à fortiori sa modification éventuelle) ferait l'objet d'une parfaite traçabilité écrite (ce qui fit d'ailleurs dire que le vaisseau ne volerait plus avant qu'il n'ait son équivalent en poids de papier).

- aussi incroyable que cela puisse paraître, personne n'avait sérieusement envisagé la possibilité d'un incendie dans une enceinte hermétiquement fermée avec une atmosphère constituée d'oxygène pur à la pression de 16 psi. Désormais, l'atmosphère de la cabine au moment du lancement ne serait plus constituée que de 60% d'oxygène et 40% d'azote.

- il s'agit aussi et surtout d'éliminer ou de réduire quand cette élimination n'est pas possible tous les matériaux combustibles à l'intérieur de la capsule. A chaque fois que cela fut possible, on remplaça les matériaux combustibles par des éléments ignifugés ou protégés eux-mêmes par des constituants ininflammables.

- enfin, et le plus important, la trappe d'ouverture du module de commande (ouvrant vers l'intérieur et nécessitant 90 secondes à un équipage entraîné pour son ouverture -ce qui fut certainement fatal à l'équipage d'Apollo 1-) sera remplacée par une nouvelle trappe ouvrant vers l'extérieur et ce en moins de trois secondes.

Appolo 1 - L'évacuation pour analyses
L'évacuation pour analyses

Appolo 1 - Le démontage sous haute protection
Le démontage sous haute protection

C'est ainsi que de juin 1967 à juillet 1969, 1341 modifications interviendront sur l'ensemble des éléments habités Apollo (module de commande et LM). Il est incontestable que l'ensemble des changements opérés (tant humains que matériels) a contribué au succès ultérieur du programme Apollo. Deke Slayton ("patron" des astronautes) dira sur cette période : «Je suis persuadé que nous aurions fini par nous casser la figure à plusieurs reprises avant d'arriver sur la Lune, peut-être même n'y serions-nous jamais arrivés s'il n'y avait pas eu Apollo 1. Nous sommes tombés sur un nid de vipères qui nous aurait donné bien du fil à retordre par la suite. Les problèmes auraient été traités petit à petit, sur plusieurs vols, en zigouillant plusieurs personnes au passage. L'incendie nous a obligés à arrêter tout le programme et à faire le grand nettoyage».

Auteur : Alexandre Schwenck

Copie autorisée

Version originale : http://perso.wanadoo.fr/alexandre.schwenck

Date de mise en ligne : 2003-01-10

Aucun commentaire pour l'instant.